Construction de moteurs de performance

La construction du moteur de performance n’est pas une tâche à prendre à la légère.

Non seulement cela implique l’utilisation de compétences mécaniques avancées, mais l’optimisation des performances d’un VTT ou d’une moto implique également un investissement financier substantiel. Par conséquent, avant de plonger dans la construction du moteur haute performance, il est important de considérer deux facteurs clés. Facteur n ° 1: Comprendre le but La première étape de la construction du moteur de performance consiste à déterminer le but de la construction. Si votre objectif est de construire la machine la plus rapide possible pour la piste locale, votre plan sera différent de celui qui veut simplement ajouter un peu de puissance supplémentaire pour la conduite le week-end. Pour déterminer le but de la construction de votre moteur, vous devez considérer le type de conduite que vous faites, si vous prévoyez d’utiliser votre vélo ou votre VTT pour concourir ou non, et ce que vous espérez retirer de la construction de votre moteur. Vous devez également considérer où vous souhaitez que la plage de régime soit lorsque vous roulez à vélo. Enfin, vous devez analyser votre budget pour déterminer combien vous pouvez investir dans la construction de votre moteur haute performance. Facteur n ° 2: déterminez comment atteindre votre objectif. Les étapes à suivre pour construire votre moteur dépendront de votre objectif. Voici quelques méthodes courantes d’ajout de puissance et de couple: • Compression: l’augmentation de la compression augmente la puissance et le couple sur toute la plage de régime. Étant donné que la compression augmente la pression et la chaleur, elle ne doit être élevée que juste avant le point de détonation. • Arbres à cames: les arbres à cames déterminent le type de puissance que le moteur produira et où la puissance sera produite dans la plage de régime. . • Levée et durée: la levée ouvre davantage les valves tandis que la durée les maintient plus longtemps. Par conséquent, les deux sont plus efficaces lorsqu’ils sont utilisés en combinaison. • Vannes en titane – Les vannes en titane sont solides et légères. Il est recommandé de remplacer les vannes en acier par des vannes en titane pour augmenter la ligne rouge ou les révolutions plus rapides. • Roulements en céramique et couches de carbone au diamant (DLC): les roulements en céramique et les revêtements DLC aident à minimiser la friction, ce qui aide à trouver une puissance supplémentaire dans le moteur. Des roulements en céramique sont également disponibles pour les roulements de roue avant et arrière. • Connexion de tête: La connexion de tête remodèle les orifices d’admission et d’échappement, aidant à remplir le cylindre d’air et de carburant. tout en maximisant les avantages des constructions à haute compression, des soupapes surdimensionnées et des arbres à cames. De toute évidence, certaines de ces procédures sont plus difficiles à réaliser que d’autres. Le transfert de tête, par exemple, est un travail qu’il vaut généralement mieux laisser aux professionnels. En suivant ces étapes pour améliorer les performances de votre moteur, vous aurez bientôt la machine dont vous avez toujours rêvé.